Vidéos

Histoire du drapeau marocain

AdoptĂ© par le sultan Youssef Ben Hassan le 17 novembre 1915 comme drapeau officiel du Maroc, l’étendard rouge Ă  l’Ă©toile verte est considĂ©rĂ© comme le symbole politique le plus populaire de notre pays. Les Marocains en savent pourtant trĂšs peu sur son histoire et sa symbolique.

Les drapeaux sont utilisĂ©s depuis les temps les plus anciens. De nombreuses communautĂ©s humaines les ont utilisĂ©s pour exprimer leur cohĂ©sion, leur force, ainsi que leur rapport au sacrĂ©, notamment Ă  la guerre. TrĂšs tĂŽt, les souverains en Perse, en Irak et en Egypte ont rĂ©alisĂ© l’importance de ces instruments et se sont appropriĂ©s des drapeaux de couleurs et de tailles bien dĂ©finies qu’ils Ă©taient seuls Ă  avoir, afin de bĂ©nĂ©ficier de leur portĂ©e symbolique. TrĂšs vite, le drapeau est devenu un emblĂšme politique qui distingue le gouvernant de ses sujets, et en fait le seul centre du pouvoir.

Cette pratique s’est dĂ©veloppĂ©e partout dans le monde y compris en terre d’Islam. Les auteurs classiques racontent que le prophĂšte Mohammad a utilisĂ© de nombreux drapeaux aprĂšs son installation Ă  MĂ©dine, mais il y a de nombreux dĂ©saccords sur leur nombre, leurs couleurs et leurs tailles. En effet, certains avancent que le blanc Ă©tait la couleur du drapeau le plus important du prophĂšte pour d’autres, il s’agissait du noir. Quoiqu’il en fĂ»t, les califes ont maintenu cette tradition. Les Umayades ont ainsi adoptĂ© le blanc comme couleur officielle pendant que les Abbassides ont choisi la couleur noire.

La faiblesse commençait Ă  gagner le califat abbasside au dĂ©but du 9Ăšme siĂšcle lorsque de nombreuses entitĂ©s indĂ©pendantes commencĂšrent Ă  y voir le jour mais la plupart des ces entitĂ©s ont prĂ©fĂ©rĂ© maintenir une relation d’allĂ©geance symbolique avec Bagdad et c’est pour cette raison qu’ils ont conservĂ© le drapeau noir. En revanche, ceux qui ont rompu ces liens d’allĂ©geance ont adoptĂ© des insignes opposĂ©s notamment le drapeau. Ainsi les Umeyyades d’Andalousie ont utilisĂ© un drapeau blanc non seulement pour marquer leur indĂ©pendance mais Ă©galement pour lĂ©gitimer leur califat.

Les gouvernants du Maroc ont sans doute utilisĂ© des drapeaux depuis des temps immĂ©moriaux. Cependant, nous ne disposons d’informations fiables que depuis le XIe siĂšcle. Quand Youssef Ibn Tachfine l’Almoravide a dĂ©cidĂ© de prĂȘter allĂ©geance au califat abbasside pour lĂ©gitimer son propre pouvoir il a Ă©tĂ© obligĂ© d’utiliser le grand drapeau noir dans toutes les cĂ©rĂ©monies et cĂ©lĂ©brations. Lorsque les Almohades prirent le pouvoir au XIIe siĂšcle et conquirent la majeure partie du Maghreb ils dĂ©clarĂšrent ĂȘtre les hĂ©ritiers lĂ©gitimes du califat Umeyyade. C’est pour cette raison qu’ils utilisĂšrent le blanc comme couleur de leur drapeau officiel et l’appelĂšrent “le drapeau victorieux par Dieu.” Et pour renforcer l’importance symbolique de ce drapeau il Ă©tait prĂ©sentĂ© au milieu de six autres drapeaux de plus petite taille et de diffĂ©rentes couleurs. Les MĂ©rinides et les Zaydanides ont conservĂ© cette pratique surtout sous les rĂšgnes des sultans Abi Hassan Abi Inan et Ahmed Al Mansour pour exprimer la continuitĂ© et l’indĂ©pendance du Califat du Maroc. AprĂšs la disparition de ce dernier le Maroc est entrĂ© en crise politique aigue qui a tout ravagĂ©. Plusieurs traditions politiques ont par la suite disparu et spĂ©cialement « le drapeau victorieux par Dieu. » Ce drapeau n’a pas Ă©tĂ© adoptĂ© par les Alaouites aprĂšs leur arrivĂ©e au pouvoir car ils ne s’intĂ©ressaient que peu aux symboles au dĂ©but de leur Ă©poque.

Au dĂ©but du 17Ăšme siĂšcle les Andalous se sont installĂ©s Ă  Rabat et ont construit une rĂ©publique indĂ©pendante dont l’emblĂšme officiel est un drapeau rouge. Ainsi, aprĂšs l’annexion de Rabat par les Alaouites le drapeau rouge a progressivement commencĂ© Ă  s’imposer en tant qu’emblĂšme officiel de cette dynastie et qui Ă©tait portĂ© par la garde noire.

La dĂ©faite d’Isly en 1844 a obligĂ© les sultans marocains Ă  entreprendre des tentatives de modernisation trĂšs timides ce qui a menĂ© Ă  l’introduction de plusieurs idĂ©es politiques occidentales dans la scĂšne politique marocaine et surtout tout ce qui concerne la nation et la citoyennetĂ©. En effet, la symbolique de certains emblĂšmes a commencĂ© Ă  changer petit Ă  petit. Le drapeau n’était donc plus la reprĂ©sentation de la dynastie mais un symbole national qui reflĂšte la centralitĂ© de l’Etat-Nation. L’idĂ©e de faire du drapeau rouge un emblĂšme national selon les documents historiques disponibles date de 1906 lorsque le faqih Ali Zniber prĂ©senta un mĂ©morandum appelant Ă  rĂ©former le makhzen. Son titre : « La conservation de l’IndĂ©pendance et le rejet de l’occupation » au sultan Abdelaziz et il y affirme Ă  deux reprises que le drapeau rouge est le symbole de l’indĂ©pendance du Maroc et de l’égalitĂ© de ses habitants.

MalgrĂ© les demandes et tentatives timides de modernisation ainsi que les opĂ©rations de rĂ©sistance le Maroc tomba sous l’emprise du colonialisme. Le traitĂ© de FĂ©s signĂ© en 1912 a en effet octroyĂ© aux autoritĂ©s françaises de larges pouvoirs pour la protection et la modernisation du Maroc. D’ailleurs, l’une des tĂąches qui ont Ă©tĂ© attribuĂ©es Ă  la rĂ©sidence gĂ©nĂ©rale Ă©tait de choisir un nouveau drapeau distinguant le Maroc des autres pays notamment lors des cĂ©rĂ©monies officielles. Lyautey et ses conseillers ont nĂ©anmoins refusĂ© d’utiliser le drapeau rouge, celui-ci Ă©tant un symbole prĂ©colonial qui de plus peut ĂȘtre confondu avec les emblĂšmes des mouvements de gauche. AprĂšs de longues concertations les Français ont ainsi dĂ©cidĂ© d’ajouter une Ă©toile verte au centre du drapeau rouge.

Une question simple nous vient donc Ă  l’esprit quelle est la symbolique de cette Ă©toile ? Comme de nombreux peuples anciens les rois musulmans ont utilisĂ© l’étoile Ă  5 ou 6 branches depuis le 7Ăšme siĂšcle, sous l’appellation du « sceau de Salomon » parce qu’elle accorderait Ă  celui qui la porte selon les croyances locales le courage, le savoir, la justice et la lĂ©gitimitĂ© du roi-prophĂšte. Les juifs ont empruntĂ© cet emblĂšme aux musulmans durant le moyen Ăąge et lui ont attribuĂ© de nouvelles significations, ce qui, par consĂ©quent, prouve que les juifs du Maroc n’ont eu aucun rĂŽle dans l’usage de l’étoile dans le drapeau. Quant Ă  la couleur verte, c’est un symbole de descendance du prophĂšte. C’est pour cela d’ailleurs que cette couleur Ă©tait et reste jusqu’à nos jours utilisĂ©e par les confrĂ©ries soufies.

Quoi qu’il en soit le sultan Youssef a Ă©mis un dahir le 17 novembre 1915 pour officialiser notre drapeau national. Toutefois, il ne le considĂ©rait nullement comme un emblĂšme national mais comme un symbole dynastique. Ce drapeau a donc aussitĂŽt disparu pour laisser place Ă  un drapeau vert frappĂ© d’une Ă©toile dorĂ©e Ce drapeau est celui que les rois du Maroc saluent jusqu’à nos jours au dĂ©but de la plupart de leurs activitĂ©s officielles. C’est ainsi que le Maroc a eu pour la premiĂšre fois de son histoire deux drapeaux officiels dont l’un reprĂ©sente la dynastie et l’autre « l’Etat national. »

Ce drapeau a Ă©tĂ© ensuite adoptĂ© par le mouvement national dĂšs ses prĂ©mices dans les annĂ©es 30 et a fini par avoir une place importante dans toutes les manifestations anti-coloniales et les occasions officielles, ce qui a amenĂ© Mohammed V Ă  l’adopter dĂ©finitivement en 1947 lorsqu’il a ordonnĂ© de le hisser sur l’un des pavillons du palais de Rabat. AprĂšs l’IndĂ©pendance le drapeau rouge a Ă©tĂ© officialisĂ© par la constitution lorsque la loi fondamentale adoptĂ©e en 1962 dans son article 7 en a fait l’emblĂšme national par excellence Ce qui s’affirme dans les documents constitutionnels suivants et aussi par les deux usages, officiel et national.